mardi 6 mars 2018

Éducation aux Médias et à l'Information



EMI



Éducation aux Médias et à l'Information






INFO-INTOX : comment distinguer le vrai 

du faux ?




Des  chaînes YouTube pour s’informer :
-          Les clés des médias
-          Hygiène Mentale


Les journalistes sont-ils libres ?

Les clés des médias : les journalistes sont-ils objectifs (2:14)
Les clés des médias : les journalistes disent-ils tous la même chose ? (2 :19)



Identifier une théorie du complot 1 & 2

Les clés des médias : la théorie du complot (2 : 39)

Hygiène Mentale : Ep07 La désinformation - (pourquoi autant de trucs faux sur Internet) (12 :41)

https://www.youtube.com/watch?v=ZxSTXnmzbvU




Savoir vérifier une image.

Hygiène Mentale : EMI 2 Analyser les Images (Education aux médias) (18 :03)

Emmanuel Grange : Les décodeurs de l’info : utiliser Google image pour vérifier la source (3 :24)

Vie du Web : Comment retrouver l’origine d’une photo (image) (4 :06)



Se préserver des rumeurs 

sur les réseaux sociaux

Les clés des médias : c’est quoi la rumeur ? (2 :10)

Les clés des médias : c’est quoi une information ? (5 :23)

Hygiène Mentale : EMI 4 – La propagation des rumeurs (Education aux Médias) (14 :52)



Repérer les « Fake News »

Hygiène Mentale : les Fake News et leur pouvoir de sculpter la réalité Christophe MICHEL (14 :05)



Pratiquer le doute

et développer son esprit critique.

Hygiène Mentale : Ep 03 L’Autodéfense Intellectuelle (des outils pour la recherche de l’information (20 :46)





EMI


Éducation aux Médias et à l'Information



Réfléchissez sur votre démarche de 

recherche de l'information ....


Réfléchissez sur votre démarche de recherche de l’information, les avantages et les inconvénients mais aussi les risques. Prenez conscience du temps que vous passez sur chaque média.

Comment est-ce que je fais pour m’informer, être au courant de l’actualité ?




Quels sont les différents médias que vous utilisez pour vous informer ?
Rappel : un média désigne tout support d’information (radio, télévision…) servant à la fois de moyen d’expression et d’intermédiaire permettant de transmettre un message à un groupe.




Est-ce que je vérifie les informations qui sont véhiculées par les différents médias ?




Est-ce que j’ai moi-même retransmis des informations fausses (non-vérifiées, rumeurs) sous forme de texte ou d’image via les réseaux sociaux ?




Pourquoi est-ce important de vérifier l’origine d’une image ?
Comment faire pour vérifier l’origine d’une image et retrouver son véritable contexte ?











CITATIONS



"Invention et génie ne peuvent se passer 
ni de savoir ni de méthode."


Jacques Copeau






"À l'avenir, l'éducation aura pour but d'apprendre l'art du filtrage."


Umberto Eco





"En revanche, on sait aussi que l'image peut être trompeuse, en étant partielle, elle devient parfois partiale, tout comme l'écrit, d'ailleurs."



Michel Turk





Découvrir un auteur : XAVIER-LAURENT PETIT

LA ROUTE DU NORD, 2008

de Xavier-Laurent Petit

Pour aller plus loin…

Le thème de l’écoute chez Xavier-Laurent Petit

p. 29 « Galshan jeta un coup d’œil vers son grand-père. Comment faisait-il pour être si sûr de ce qu’il ne pouvait même plus voir ? Elle avait parfois l’impression que, depuis qu’il était aveugle, il voyait encore mieux qu’elle, comme si les choses n’existaient pas seulement au-dehors, mais aussi en lui. »

Suffit-il de voir pour regarder ? Parfois nous sommes tellement agités que notre vision de la réalité peut s'en trouver altérée. Comment est-il possible que le grand-père de Galshan qui est en train de devenir aveugle à cause de son grand âge soit capable de mieux voir et de mieux appréhender la réalité que sa petite fille sinon parce que le grand-père sait être calme et à l'écoute de la réalité intérieure et extérieure ? C'est cette réceptivité qui permet à la réalité extérieure de faire écho en lui. Galshan est surprise... pour voir il ne suffit pas de regarder ni  d'avoir de bons yeux, il faut être réceptive, c'est-à-dire à l'écoute...

p. 42-43 « Il était aveugle mais pas sourd. Et malgré le vent qui soufflait en direction opposée, l’homme et le chien avaient tous deux entendu la même chose… Un imperceptible bourdonnement… Un bruit si ténu que n’importe qui l’aurait sans doute confondu avec le souffle du vent.
Le vieux alluma sa cigarette tandis que le ronronnement se rapprochait de façon insensible. Sous sa paume, il sentait toute l’excitation de son chien. Derrière eux Galshan s’occupait toujours de Tête-Noire. Elle n’avait rien entendu.
Voilà ce qu’il n’avait jamais réussi à lui apprendre. Écouter. Écouter les bruits qui venaient de l’horizon, être attentif aux moindres murmures, déchiffrer chaque bruissement…
Mais pour cela, sans doute fallait-il être né ici, où le silence est le maître, et non pas dans cette ville pleine de vacarme où vivait habituellement sa petite-fille. »

Comment faire pour retrouver cette capacité à écouter ? Dans le vacarme de la vie moderne, on ne s'entend plus soi-même. Comment dans ce cas être en mesure de communiquer avec les autres si on n'est plus capable de s'entendre ? Or dans la nature chaque murmure a une signification. C'est un langage qu'il faut apprendre à connaître et à percevoir pour survivre. Le silence aussi est un langage qu'il faut savoir écouter. Et c'est dans ce silence que peuvent se révéler autant de bruissements comme autant de signes importants pouvant signaler un danger mais aussi que tout est vivant.


Expression personnelle

Pourquoi il est important d’être à l’écoute des autres, de la nature et de soi-même ?


Activité…
partir à la découverte d'un animal sauvage

Je réalise une tâche complexe


Je suis journaliste et photographe. Comme Sofia Harrison je suis obligé(e) d’écrire un article pour une maison de presse à partir d’une expédition que je vais réaliser en terre sauvage.
À partir du magazine Terre Sauvage présent au CDI partez à la découverte d’un animal sauvage vivant en terres inconnues au fil des pages du périodique.

Écrivez à votre tour ce voyage sous la forme d’un article avec une illustration : description du paysage et rencontre avec l’animal. Utilisez les cinq sens pour rendre vivante votre description (couleurs, sons, odeurs, goût, touché). Exprimez également vos ressentis intérieurs en contact avec cette Nature.


Pour vous aider : 


TERRE SAUVAGE n° 349 FÉVRIER 2018

MONGOLIE
LES DERNIERS CARAVANIERS 
DE L'ALTAï







LE COL DES MILLE LARMES, 2004

de Xavier-Laurent Petit







Le col des mille Larmes de Xavier-Laurent Petit est un roman surprenant.
Il nous parle d’un père de famille qui est chauffeur routier et qui impatient de rejoindre sa famille fait le choix d’emprunter une route sinueuse et dangereuse au lieu de s’engager sur une autre plus longue mais aussi plus sûre.
Or sur le trajet avant de prendre la mauvaise décision Ryham le père de Galshan a des intuitions, des signes qui se présentent à lui mais qu’il n’écoutera pas jusqu’au moment où se sera trop tard et qu’il fera l’accident.

Pour Baytar le père de Ryham et donc le grand-père de Galshan, c’est tout différent. S’il est en train de devenir aveugle avec l’âge il a appris à percevoir ce que les autres ne perçoivent pas. Et là aussi, c’est une question de survie. C’est grâce à la finesse de son ouïe qu’il peut voir plus loin que ses yeux et prédire les événements. C’est son père qui lui avait appris à écouter le moindre murmure dans la nature.
La nature apparaît dans le roman comme dure et inhospitalière, pleine de dangers, à celui qui ne la connaît pas. Mais c’est grâce à son intuition et à ses rêves que Galshan va garder espoir car malgré que tout s’oppose à ce que son père ait pu survivre à un tel accident, elle sait intérieurement qu’il est encore en vie.
La vie moderne avec son vacarme ne nous permet plus d’accéder à cette connaissance intérieure qui nous empêcherait de détruire la nature et de produire tous ces bouleversements écologiques.

Le véritable danger ne vient donc pas de la nature qui est source de vie mais de l’homme qui ne sais plus l’écouter…




LE FILS DE L'URSARI, 2016


de Xavier-Laurent Petit





Le fils de l’Ursari est un roman initiatique qui raconte comment un jeune immigré en France, Ciprian,  issu d’une famille d’un monteur d’ours, un « Ursari » va petit à petit découvrir le jeu des échecs au quartier du Luxembourg pour finalement devenir à son tour un as dans ce domaine. C’est quand il va devoir participer pour la première fois à un tournois que son père va lui donner à son tour le couteau de l’Ursari qu’ils se transmettent de génération en génération dans sa famille mais cette fois-ci non pour combattre un ennemi physique comme un ours mais pour affronter l’épreuve de la compétition.


RENCONTRE D'AUTEUR Jeudi 8 février 2018 avec Raymonde Verney





Rencontre du Jeudi 8 février avec la poétesse Raymonde VERNEY


La Ronde des Poètes avec Raymonde VERNEY
Rencontre avec des élèves de sixième



L'auteure Raymonde Verney était également présente lors de la journée portes ouvertes du Samedi 10 février 2018




Exposition de documentaires sur le thème du Carnaval




Exposition des livres de contes et de poésies 
de Raymonde Verney au CDI





lundi 5 mars 2018

POESIES

II pleut un crachin dans le soir...

Il pleut un crachin  dans le soir d’un automne,
Ma cigarette se mouille, il fait froid.
Je promène mes pensées au large,
Les laissant errer au mouvement des vagues

Il pleut un crachin  dans le soir d’un automne,
Ici, il fait encore jour, ailleurs le jour est déjà passé,
Et quelque part aussi le jour se lève
Et peut-être même qu’il y fait beau

Il pleut un crachin dans le soir d’un automne,
En Cochinchine, il fait nuit et il pleut aussi,
Les Jonques sont à quai, les femmes assoupies
Attendent demain pour regagner la rizière

Il pleut un crachin  dans le soir d’un automne,
Un bateau, le ventre plein de riz,
Fait route vers le port de Dar es Salaam
Où sévit une grande famine

Il pleut un crachin  dans le soir d’un automne,
A l’ouest des Amériques, on prend les nouvelles,
Celles que nous avons déjà lues
Du tremblement de terre en Turquie

Il pleut un crachin  dans le soir d’un automne,
Près d’Ankara, dans la nuit, des blessés gémissent,
A Los Angeles, la presse du matin
Annonce qu’un village turc a été détruit


Il pleut un crachin  dans le soir d’un automne,
Au Brésil, dans les forêts profondes on saigne
Les arbres à caoutchouc, et à Rio on se prépare
Déjà à danser la samba

Il pleut un crachin  dans le soir d’un automne,
Deux tribus africaines se livrent une guerre
Fratricide et sans merci
Et personne ne sait bien pourquoi ?

Je pleure des larmes d’automne,
Ma cigarette s’est éteinte
Je suis là sous la pluie
Ecoutant le ressac de l’océan

Sur mon visage coule un crachin d’automne
Cachant et lavant mes larmes,
Le monde tourne tout en rond
La vie commence et finit inlassablement.

Michel Turk


Poème en Prose

Donne aux mots les couleurs qu’ils méritent

Donne-leur un frisson
Fais les peindre, fais les rêver
Donne-leur de la puissance
Afin de les faire encore parler
Afin de les laisser dire, imaginer
Echanger et vivre.

Crains qu’un jour  ils ne parlent plus
Ou si peu
Qu’ils ne désignent plus que la matière
Crains le jour où la musique ne sera plus que son

Saches pourtant que le mot doit parfois heurter,
Choquer, percuter

Quelque part en Afrique
Là où la terre est aussi généreuse qu’ingrate
Un enfant joue près d’un tas d’immondices
Insouciant, croirait-on
Des poules picorent près de l’enfant
A coté coule le fleuve
Des chèvres arrachent quelques feuilles
De quelques arbustes décharnés

Des blancs viennent au village
Apposer à l’école des affichettes qui parlent de Sida
C’est le jour de la vaccination contre la variole
Le docteur blanc sort son stéthoscope

Les villageois regardent le camion qui repart
Ils ne voient plus qu’un nuage de poussière
C’est l’heure de tirer l’eau du puits
Deux ânes tournent autour
Les outres dégoulinantes montent à la surface
Les femmes arrivent avec les enfants
Elles causent et rient tandis qu’ils s’amusent
Le mil est déjà pilé

Un hippopotame ouvre grand sa gueule au milieu du fleuve
Des arbres faméliques recherchent un peu d’eau
L’enfant n’est plus tout seul au milieu du tas d’immondices
Le soleil décline sur l’horizon

La semaine dernière des hommes sont venus d’ailleurs
Ils ont tué quinze des nôtres et sont repartis
Nous avons pleuré nos morts
Nous les avons portés en terre selon la coutume
Les hommes armés sont repartis ailleurs
Un enfant triste va jouer sur le tas d’immondices

Michel Turk

lundi 8 janvier 2018

Nouveautés au CDI

NOUVEAUTÉS AU CDI :



Lundi 8 janvier 2018

Le Monde des ados N° 398 du 27 décembre 2017 a publié
un dossier sur MARIE CURIE à l'occasion des 150 ans de sa naissance.








Régulièrement au courant de l'année le CDI enrichi son fonds documentaire : 


Depuis le mois de décembre le CDI est abonné au magazine :

Okapi

www.okapi.fr/

samedi 6 janvier 2018

YOUTUBE

Ma Chaîne YouTube :


N'hésitez pas à consulter l'onglet PLAYLISTES
qui regroupe une sélection de vidéos intéressantes de You Tube regroupées par thèmes.



Éducation aux Médias et à l'Information

EMI Éducation aux Médias et à l'Information INFO-INTOX : comment distinguer le vrai  du faux ? Des  chaînes Yo...